De Guernica à Charlie, 07-07-15

Le 7 juillet 2015, six mois jours pour jours après l’attentat contre Charlie, a été inaugurée, sous la présidence de M. Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental, l’exposition de Guernica à Charlie, au Groupe IGS, nouveau siège du CNEA. Cette exposition est appelée à circuler, et sera présentée à Lyon en octobre prochain. Bien évidemment, les établissements scolaires pourront bénéficier de visites à titre gracieux. Des informations relatives aux dates et lieux seront diffusées en septembre.

La plupart des oeuvres exposées sont extraites de la collection permanente exposée au Grenier des Grands-Augustins, avant que le CNEA n’en soit expulsé par la chambre des huissiers de justice de Paris, comme l’avait été Pablo Picasso un demi-siècle plus tôt. Nous avons décidé, en hommage aux victimes de l’attentat, de présenter quelques dessins inédits, réalisés au Grenier par des dessinateurs de Charlie.

Que soient tout particulièrement remerciés Jean-Paul Delevoye, le Groupe IGS, sans qui le CNEA ne pourrait poursuivre son action, Christophe Kaprélian, le traiteur de Madame est servie, ainsi que tous ceux qui ont bien voulu unir leurs efforts pour permettre la réussite de cet évènement. Les photographies ont été réalisées par Yann Rossignol, et un reportage en cours de montage sera prochainement intégré à cette présentation.

Pourquoi une exposition de Guernica à Charlie?

Le CNEA a reçu à plusieurs reprises, dans le cadre d’ateliers pédagogiques, mais aussi d’une exposition « Démocratiquement croqués », un grand nombre de dessinateurs qui ont tenu à laisser leur empreinte dans notre livre d’or. Les dessins originaux que nous vous présentons aujourd’hui en sont extraits. Ils ont été réalisés le même jour au Grenier par Cabu, Wolinski, Tignous et Catherine. D’où notre décision de les regrouper. La légèreté des sujets abordés constitue un formidable message d’espoir, qui ne s’oppose en rien à celui délivré par le peintre andalou :

 « Que croyez-vous que soit un artiste ? Un imbécile qui n’a que des yeux s’il est peintre ? Des oreilles s’il est musicien (…) ? Non. Il est en même temps un être politique constamment en éveil devant les déchirants évènements du monde. La peinture n’est pas faite pour décorer les appartements. C’est un instrument de travail, offensif et défensif contre l ‘ennemi ».

Les événements des derniers mois, l’attentat perpétré au musée du Bardo ont démontré que le fanatisme et l’ignorance n’ont pas disparu. Guernica, peint il y a près de 80 ans avait déjà illustré ces ravages du mépris de l’homme. Le tableau de Picasso, jetant à la face d’un monde largement indifférent, la réalité de la violence, est devenu l’œuvre emblématique d’un  siècle, à la fois de folie mais aussi d’engagement des artistes en faveur de la paix.

Les dessins de Cabu, Tignous, Wolinski et Catherine, croqués dans l’atelier où fût créée Guernica, constituent un formidable contrepoint avec l’une des œuvres majeures du 20 ème siècle. Ils illustrent à leur façon la pensée de Beethoven, reprise par Kundera : « la liberté est le but de l’art ». Voila pourquoi le CNEA s’est engagé depuis tant d’années dans la promotion de l’Education artistique dans le cadre de la promotion d’une politique de la paix.

De Guernica a Charlie Jul 015  (12)

Picasso à la cigarette, photographie de Lucien Clergue

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (5)

Totems réalisés par des élèves de l’école Pasteur au Vézinet

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (39)

Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (168)

Roger Serre, délégué général du Groupe IGS

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (216)

Alain Casabona, délégué général du CNEA

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (251)

Jean-Paul Delevoye

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (269)

Roger Serre, Alain Casabona & Jean-Paul Delevoye

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (295)

Dessins originaux de Cabu, Wolinski, Tignous & Catherine réalisés au Grenier des Grands-Augustins (extraits du livre d’or)

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (296)

Dessin de Cabu, légende de Wiaz

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (297)

Dessin de Tignous

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (298)

Dessin de Wolinski

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (299)

Dessin de Catherine

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (352)

Cocktail offert par Christophe Kaprélian (Madame est servie)

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (360)

Ghislaine de Mullenheim, Patrick Thill, directeur général du Groupe IGS, & Maître Marc Bellanger

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (386)

Jean-Jacques Parot, Axelle Guilmaut, Alain Casabona & Vincent Baret

 

De Guernica a Charlie Jul 015  (422)

Roger Serre, Maître Bellanger & Alain Casabona

Publicités

Première exposition: l’Education Artistique au service de la Paix

Quelques jours avant l’inauguration officielle du Grenier, le CNEA avait organisé, en octobre 2002, à la demande de la Yehudi Menuhin Foundation, une exposition présentant des dessins d’enfants palestiniens et israéliens.

IMG

Conférence de presse

 

IMG_0004

Aperçu de l’exposition

 

IMG_0002

Plantation symbolique d’un olivier

 

Faisons un rêve

 

IMG_0001

La Colombe de la Paix

 

IMG_0003

Un hôte de marque: André Azoulay, conseiller du roi du Maroc, entouré de Christine Roger-Garcia et d’Alain Casabona

 

UN SOMMET AVORTE

Quelques mois plus tard, à l’occasion des Rencontres de Versailles, le CNEA avait fait la proposition de participer bénévolement à l’organisation d’un sommet sur l’éducation artistique, réunissant les pays membres de l’ALECSO (Organisation Arabe pour l’Education, la Culture et les Sciences), mais aussi l’Etat d’Israël. Cette proposition avait été accueillie avec enthousiasme, mais n’a malheureusement pû être réalisée, sans doute pour des raisons qui dépassent largement les motivations de ceux qui portaient ce projet. Plusieurs réunions préparatoires avait été organisées, notamment à Tunis avec le Président de l’ALECSO, et au Caire avec le ministre de la Culture.

IMG_0005

Alain Casabona et Mongi Bousnina, président de l’ALECSO

IMG_0011

Alain Casabona et Farouk Hosni, ministre égyptien de la Culture

Au centre, le grand pianiste Ramzi Yassa

Photographies de Lucien Clergue, novembre 2002

Lors de son séjour au Grenier, le CNEA a organisé de nombreuses expositions – toutes gratuites et ouvertes au public sur réservation -, dont certaines ont connu un grand retentissement (Guernica, la tapisserie ; Jeanne Champion, peintre et écrivain ; Maurice Pialat: découverte d’un peintre ; Claude Nougaro: et me voici! ; Balzac, Picasso: illustrations du Chef-d’oeuvre inconnu et portraits de Balzac par Picasso ; Démocratiquement croqués ; I like music: collages d’Alexis Weissenberg ; Chopin s’invite chez Picasso ; Xu Longsen…ainsi que les très nombreuses expositions consacrées aux œuvres des scolaires, à de jeunes artistes – expositions collectives – et à des associations caritatives.) Ce site étant en construction, nous alimenterons progressivement cette rubrique. Il nous a semblé important de vous présenter la première exposition organisée à l’atelier, consacrée à Lucien Clergue, ami intime de Pablo Picasso, sur le thème Picasso, Barrault et les gitans.

Capture1

Capture2

Guernica, la tapisserie, 2004-2005

Cette exposition exceptionnelle a fait l’objet d’un reportage très complet (lien vers la vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=ZwqxZ7SSDpo&feature=youtu.be)

De nombreux ateliers pédagogiques ont été organisés à cette occasion. Nous avons le plaisir de vous présenter quelques-unes des photographies réalisées par Patrick Iafrate lors d’une séance de travail sur le thème de la tapisserie, le 26 octobre 2004. Ces illustrations donnent une idée de la qualité du travail accompli par les bénévoles de l’association, et tout particulièrement par les artisans retraités de la manufacture des Gobelins, qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour la réussite de ces ateliers, comme d’habitude ouverts gratuitement aux élèves:

©PATRICK IAFRATE. FRANCE. PARIS. 25 05 2004. L'INSTALLATION DE LA TAPISSERIE GUERNICA QUE JACQUELINE DURRBACH REALISA A LA DEMANDE DE PABLO PICASSO EN 1955. POUR LA PREMIERE FOIS, L'OEUVRE EST PRESENTEE SUR SON SITE DE CONCEPTION, LE GRENIER DES GRANDS-AUGUSTINS, ANCIENNE RESIDENCE DE PICASSO, QUI Y SEJOURNA ENTRE 1936 ET 1955, ET DESORMAIS SIEGE DU CNEA. LA TAPISSERIE EST ACTUELLEMENT CONSERVEE AU MUSEE D'UNTERLINDEN DE COLMAR. ICI, LES ENFANTS D'UNE ECOLE VISITE L'EXPOSITION AVEC LEURS PROFESSEURS. // FRANCE. PARIS. 2004 05 25. THE GUERNICA TAPESTRY.

©PATRICK IAFRATE. FRANCE. PARIS. 25 05 2004. L'INSTALLATION DE LA TAPISSERIE GUERNICA QUE JACQUELINE DURRBACH REALISA A LA DEMANDE DE PABLO PICASSO EN 1955. POUR LA PREMIERE FOIS, L'OEUVRE EST PRESENTEE SUR SON SITE DE CONCEPTION, LE GRENIER DES GRANDS-AUGUSTINS, ANCIENNE RESIDENCE DE PICASSO, QUI Y SEJOURNA ENTRE 1936 ET 1955, ET DESORMAIS SIEGE DU CNEA. LA TAPISSERIE EST ACTUELLEMENT CONSERVEE AU MUSEE D'UNTERLINDEN DE COLMAR. ICI, LES ENFANTS D'UNE ECOLE VISITE L'EXPOSITION AVEC LEURS PROFESSEURS. // FRANCE. PARIS. 2004 05 25. THE GUERNICA TAPESTRY.

©PATRICK IAFRATE. FRANCE. PARIS. 25 05 2004. L'INSTALLATION DE LA TAPISSERIE GUERNICA QUE JACQUELINE DURRBACH REALISA A LA DEMANDE DE PABLO PICASSO EN 1955. POUR LA PREMIERE FOIS, L'OEUVRE EST PRESENTEE SUR SON SITE DE CONCEPTION, LE GRENIER DES GRANDS-AUGUSTINS, ANCIENNE RESIDENCE DE PICASSO, QUI Y SEJOURNA ENTRE 1936 ET 1955, ET DESORMAIS SIEGE DU CNEA. LA TAPISSERIE EST ACTUELLEMENT CONSERVEE AU MUSEE D'UNTERLINDEN DE COLMAR. ICI, LES ENFANTS D'UNE ECOLE VISITE L'EXPOSITION AVEC LEURS PROFESSEURS. // FRANCE. PARIS. 2004 05 25. THE GUERNICA TAPESTRY.

©PATRICK IAFRATE. FRANCE. PARIS. 25 05 2004. L'INSTALLATION DE LA TAPISSERIE GUERNICA QUE JACQUELINE DURRBACH REALISA A LA DEMANDE DE PABLO PICASSO EN 1955. POUR LA PREMIERE FOIS, L'OEUVRE EST PRESENTEE SUR SON SITE DE CONCEPTION, LE GRENIER DES GRANDS-AUGUSTINS, ANCIENNE RESIDENCE DE PICASSO, QUI Y SEJOURNA ENTRE 1936 ET 1955, ET DESORMAIS SIEGE DU CNEA. LA TAPISSERIE EST ACTUELLEMENT CONSERVEE AU MUSEE D'UNTERLINDEN DE COLMAR. ICI, LES ENFANTS D'UNE ECOLE VISITE L'EXPOSITION AVEC LEURS PROFESSEURS. // FRANCE. PARIS. 2004 05 25. THE GUERNICA TAPESTRY.

©PATRICK IAFRATE. FRANCE. PARIS. 25 05 2004. L'INSTALLATION DE LA TAPISSERIE GUERNICA QUE JACQUELINE DURRBACH REALISA A LA DEMANDE DE PABLO PICASSO EN 1955. POUR LA PREMIERE FOIS, L'OEUVRE EST PRESENTEE SUR SON SITE DE CONCEPTION, LE GRENIER DES GRANDS-AUGUSTINS, ANCIENNE RESIDENCE DE PICASSO, QUI Y SEJOURNA ENTRE 1936 ET 1955, ET DESORMAIS SIEGE DU CNEA. LA TAPISSERIE EST ACTUELLEMENT CONSERVEE AU MUSEE D'UNTERLINDEN DE COLMAR. ICI, LES ENFANTS D'UNE ECOLE VISITE L'EXPOSITION AVEC LEURS PROFESSEURS. // FRANCE. PARIS. 2004 05 25. THE GUERNICA TAPESTRY.

©PATRICK IAFRATE. FRANCE. PARIS. 25 05 2004. L'INSTALLATION DE LA TAPISSERIE GUERNICA QUE JACQUELINE DURRBACH REALISA A LA DEMANDE DE PABLO PICASSO EN 1955. POUR LA PREMIERE FOIS, L'OEUVRE EST PRESENTEE SUR SON SITE DE CONCEPTION, LE GRENIER DES GRANDS-AUGUSTINS, ANCIENNE RESIDENCE DE PICASSO, QUI Y SEJOURNA ENTRE 1936 ET 1955, ET DESORMAIS SIEGE DU CNEA. LA TAPISSERIE EST ACTUELLEMENT CONSERVEE AU MUSEE D'UNTERLINDEN DE COLMAR. ICI, LES ENFANTS D'UNE ECOLE VISITE L'EXPOSITION AVEC LEURS PROFESSEURS. // FRANCE. PARIS. 2004 05 25. THE GUERNICA TAPESTRY.

©PATRICK IAFRATE. FRANCE. PARIS. 25 05 2004. L'INSTALLATION DE LA TAPISSERIE GUERNICA QUE JACQUELINE DURRBACH REALISA A LA DEMANDE DE PABLO PICASSO EN 1955. POUR LA PREMIERE FOIS, L'OEUVRE EST PRESENTEE SUR SON SITE DE CONCEPTION, LE GRENIER DES GRANDS-AUGUSTINS, ANCIENNE RESIDENCE DE PICASSO, QUI Y SEJOURNA ENTRE 1936 ET 1955, ET DESORMAIS SIEGE DU CNEA. LA TAPISSERIE EST ACTUELLEMENT CONSERVEE AU MUSEE D'UNTERLINDEN DE COLMAR. ICI, LES ENFANTS D'UNE ECOLE VISITE L'EXPOSITION AVEC LEURS PROFESSEURS. // FRANCE. PARIS. 2004 05 25. THE GUERNICA TAPESTRY.

©PATRICK IAFRATE. FRANCE. PARIS. 25 05 2004. L'INSTALLATION DE LA TAPISSERIE GUERNICA QUE JACQUELINE DURRBACH REALISA A LA DEMANDE DE PABLO PICASSO EN 1955. POUR LA PREMIERE FOIS, L'OEUVRE EST PRESENTEE SUR SON SITE DE CONCEPTION, LE GRENIER DES GRANDS-AUGUSTINS, ANCIENNE RESIDENCE DE PICASSO, QUI Y SEJOURNA ENTRE 1936 ET 1955, ET DESORMAIS SIEGE DU CNEA. LA TAPISSERIE EST ACTUELLEMENT CONSERVEE AU MUSEE D'UNTERLINDEN DE COLMAR. ICI, LES ENFANTS D'UNE ECOLE VISITE L'EXPOSITION AVEC LEURS PROFESSEURS. // FRANCE. PARIS. 2004 05 25. THE GUERNICA TAPESTRY.

©PATRICK IAFRATE. FRANCE. PARIS. 25 05 2004. L'INSTALLATION DE LA TAPISSERIE GUERNICA QUE JACQUELINE DURRBACH REALISA A LA DEMANDE DE PABLO PICASSO EN 1955. POUR LA PREMIERE FOIS, L'OEUVRE EST PRESENTEE SUR SON SITE DE CONCEPTION, LE GRENIER DES GRANDS-AUGUSTINS, ANCIENNE RESIDENCE DE PICASSO, QUI Y SEJOURNA ENTRE 1936 ET 1955, ET DESORMAIS SIEGE DU CNEA. LA TAPISSERIE EST ACTUELLEMENT CONSERVEE AU MUSEE D'UNTERLINDEN DE COLMAR. ICI, LES ENFANTS D'UNE ECOLE VISITE L'EXPOSITION AVEC LEURS PROFESSEURS. // FRANCE. PARIS. 2004 05 25. THE GUERNICA TAPESTRY.

Collages d’Alexis Weissenberg, avril-décembre 2005

Présentation provisoire:

Alexis Weissenberg (né à Sofia le 26 juillet 1929 et décédé à Lugano le 8 janvier 2012) n’était pas uniquement l’un des plus grands pianistes du XXème siècle. Fervent défenseur de l’éducation artistique, Alexis avait accepté de nous soutenir en prenant la présidence du CNEA de 1995 à 2004. Il avait aussi une passion pour le dessin et tout particulièrement pour l’art du collage, porté par lui à son sommet et célébré par des artistes tels qu’Andy Wahrol, entre autres. Nous l’avions convaincu de présenter au Grenier des Grands-Augustins une partie de ses oeuvres consacrées à des concertistes de renom, Marguerite Long, Wanda Landowska…mais aussi aux enfants, pour qui il avait réalisé une série représentant des instruments. Devant le succès de l’exposition, ces collages ont été confiés par la suite à la Galerie nationale d’art bulgare, qui devait organiser en contre-partie une série d’expositions nationales de ces oeuvres exceptionnelles dans les principales villes bulgares, puis une tournée internationale. Il semblerait que cet engagement n’ait pas été respecté, seules les reproductions étant présentées lors de l’inauguration du nouveau foyer Alexis Weissenberg de la salle Bulgaria à Sofia, manifestation organisée à l’époque par le CNEA.

Par ailleurs, nous avons le plaisir de vous présenter, en marge de cette exposition, une photographie de l’ouverture de la soirée en l’honneur du maître, organisée en mai 2005 par le CNEA, salle Gaveau, animée par Jacques Chancel, avec la participation du trio Wanderer, du pianiste Simon Mulligan, qui interpréta la Sonate en état de jazz, composée en 1982, et comme invitée surprise Yvette Horner. La deuxième partie était consacrée à l’un des plus beaux films réalisés sur un interprète: I like Music, diffusé par la suite sur Arte. Pour conclure ce reportage provisoire, quelques photos du Maestro prises par Ivo Hadjimishev lors de l’enregistrement à Sofia d’un magistral Concerto en ré mineur de Brahms, sous la direction d’Emil Tchakarov.

Question: comment de tels trésors peuvent-ils encore rester inaccessibles au peuple bulgare, et plus généralement à tous les amateurs d’art. Rappellons que ces manifestations étaient placées sous la présidence du Président de la République bulgare, M. Parvanov, du Président de la République française, M. Jacques Chirac, mais aussi de Mme Irina Bokova, à l’époque ambassadeur de Bulgarie en France, et aujourd’hui DG de l’UNESCO. Nous reviendrons sur ce dossier, qui appelle des réponses précises, tout particulièrement des autorités bulgares.

Capture Weissenberg

Alexis Weissenberg saluant ses admirateurs, salle Gaveau

 

©PATRICK IAFRATE.

Divine Corrida

 

©PATRICK IAFRATE.

Marguerite Long

 

©PATRICK IAFRATE.

Wanda Landowska

 

©PATRICK IAFRATE.

Halogène de circonstance (the joy of sunlamp)

 

©PATRICK IAFRATE.

Les dieux du stade

 

©PATRICK IAFRATE.

Omo lave plus blanc

 

©PATRICK IAFRATE.

I Like Music

 

©PATRICK IAFRATE.

My name is Elmer

 

©PATRICK IAFRATE.

… ever since I can remember

 

©PATRICK IAFRATE.

On m’appelle Elmer

 

©PATRICK IAFRATE.

Surprise…surprise

 

©PATRICK IAFRATE.

There is no money in music

 

©PATRICK IAFRATE.

Diva

 

©PATRICK IAFRATE.

Violon en herbe

 

©PATRICK IAFRATE.

Mon grand-père est un très très grand chef d’orchestre

 

©PATRICK IAFRATE.

I hate music

 

©PATRICK IAFRATE.

Harpie, harpiste

 

©PATRICK IAFRATE.

Le métronome

 

©PATRICK IAFRATE.

Great composer

 

©PATRICK IAFRATE.

Vincent is my best friend

 

©PATRICK IAFRATE.

I hate practising

 

©PATRICK IAFRATE.

La tante qui est en enfer

 

©PATRICK IAFRATE.

Spectacular debut of child prodigy

 

©PATRICK IAFRATE.

Premier rang…

 

©PATRICK IAFRATE.

Mister Nobody

(couverture du disque enregistré par Alexis Weissenberg, qui a obtenu le Grand prix du disque sans que le nom de l’interprète ait été dévoilé ; le même prix étant attribué la même année à Alexis Weissenberg pour son enregistrement de la Sonate de Liszt aux éditions Lumen. On retrouvera facilement la « patte » du concepteur de la pochette.)

c) Les photographies de ces collages ont été réalisées par Patrick Iafrate.

 

AW

 

AW2

 

AW3

 

AW9

 

repetition1