2016: Cinquantième anniversaire du CNEA

En 2016, le CNEA fêtera son cinquantième anniversaire. Le conseil d’administration a décidé de consacrer dès maintenant tous ses efforts pour imposer à cette occasion l’éducation artistique au coeur du débat politique, rappelant ainsi que cette cause devrait constituer la priorité des priorités de toute politique culturelle et éducative digne de ce nom.

Les évènements présentés permettront de saisir l’opinion et les médias, avant le début de la campagne présidentielle, sur ce sujet traité généralement par les candidats comme la cinquième roue du carrosse. La loi n°8820 du 6 janvier 1988, relative aux enseignements artistiques, qualifiée par le Conseil de l’Europe comme « le texte le plus important adopté ces dernières années par la Communauté européenne », n’aurait sans doute pas vu le jour si nous n’avions organisé un gala exceptionnel pour fêter le vingtième anniversaire du CNEA. Ce jour-là, l’association avait invité l’ensemble des responsables des formations politiques représentées à l’Assemblée nationale afin de les sensibiliser à ce dossier abandonné par les pouvoirs publics, malgré les engagements pris lors de la précédente campagne présidentielle. Un concert « marathon » de trois heures, bénéficiant d’une large médiatisation, réunit pour la circonstance sur le plateau de Pleyel Mstislav Rostropovitch, Gallina Vichnevskaia, Jean-Pierre Wallez, François-René Duchâble, Michel Béroff, Huguette Dreyfus, Jean-Philippe Collard, Maurice Bourgue, Tania & Eric Heidsieck, Gérard Caussé.

IMG

De gauche à droite: Maurice Bourgue, des élèves de l’école de musique de Colmar, Alain Casabona, Jean-Pierre Wallez, Mstislav Rostropovitch, Tania Heidsieck, François-René Duchâble

 

1996: 30ème anniversaire du CNEA

Cette année-là, le théâtre, la musique, le cinéma étaient à l’honneur. En une semaine, le CNEA, soutenu par de nombreux partenaires, et grâce à la générosité de tous les artistes qui ont apporté leur participation à cette cérémonie, a en effet réalisé une série d’évènements, parmi lesquels:

Représentation en l’Eglise de la Madeleine de la Waisenhausmesse (Messe de l’orphelinat), composée par Mozart à l’âge de 12 ans, avec le concours des choeurs d’enfants de l’Opéra de Paris – concert suivi d’une réception à l’hôtel Crillon, offerte par M. Jean Taittinger.

IMG_0001

Récital de José Van Dam au théâtre du Châtelet

IMG_0002

 

Représentation de l’Impromptu de Versailles de Molière, suivi des Précieuses ridiculesCet évènement, dû à la générosité de Francis Perrin et de la troupe du théâtre Montansier à Versailles, était d’autant plus exceptionnel que l’Impromptu de Versailles n’avait été présenté qu’une fois, à la demande de Louis XIV. Le spectacle était suivi d’un souper offert par Gérard Vié au Trianon, reprenant le menu servi au roi lors de la représentation initiale.

IMG_0003

Molière – Perrin savourant son succès

Cinéma: première de Beaumarchais l’insolent, réalisé par Edouard Molinaro – soirée offerte par le producteur Charles Gassot, en présence de toute l’équipe du film, notamment Fabrice Luchini, Jacques Weber, Isabelle Carré, Claire Nebout, Sandrine Kiberlain, Jean-François Balmer, Alain Chabat, Michel Aumont, Jean-Claude Brialy, Patrick Bouchitey, François Morel, Dominique Besnéard, mais aussi de toute l’équipe technique. La projection fut suivie d’un débat avec le public.

IMG_0004

Fabrice Luchini

IMG_0005

…réunis pour la bonne cause

 

2006: 40ème anniversaire du CNEA

 

IMG_0006

 

Publicités