Communiqué de presse, 23 septembre 2015

GRENIER DES GRANDS-AUGUSTINS (ANCIEN ATELIER DE PICASSO)

UN RECOURS A ETE DEPOSE DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF POUR DEMANDER L’ANNULATION DU PERMIS DE CONSTRUIRE ACCORDE PAR LA MAIRE DE PARIS A LA SOCIETE HELZEAR

Contrairement à ce qui a pu être annoncé, la situation est loin d’être réglée dans l’affaire opposant les défenseurs des ateliers des Grands-Augustins, ancienne résidence de Jean-Louis Barrault et de Pablo Picasso classée à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en mai 2014, et le groupe Helzéar, qui a obtenu un permis de construire une résidence hôtelière dans cet immeuble sis 7, rue des Grands-Augustins, à Paris, VIème. En effet, malgré toutes les tentatives pour aboutir à une solution privilégiant l’intérêt public à la spéculation immobilière, aucune solution pérenne n’a pu être présentée au CNEA ni au Comité de défense des Ateliers des Grands-Augustins pour que ce lieu, qualifié de « mythique » par l’UNESCO, puisse être de nouveau accessible aux amateurs d’art, et en priorité aux scolaires.

Le 9 septembre, s’est tenue à la mairie du VIème arrondissement une conférence de presse ouverte au public, convoquée par le Comité de défense des Ateliers des Grands-Augustins. A cette occasion, M. Lecoq, maire du VIème arrondissement, a annoncé qu’une réunion devait être organisée à la mairie de Paris le lendemain afin de tenter de trouver une ultime solution avant l’expiration du délai de demande d’annulation du permis de construire n° PC 075106144V0019, délivré par arrêté en date du 15 juillet 2015. Le maire du VIème avait demandé que les représentants du CNEA et du Comité de défense puissent participer à cette réunion. Tel n’a pas été le cas. Interrogé à ce sujet, M. Lecoq nous a informés par la suite qu’une nouvelle réunion était envisagée avant le 15 septembre, à laquelle devait être convié notamment le CNEA. Constatons que cette réunion est restée à l’état de projet et que rien n’a avancé depuis la diffusion du communiqué de la mairie de Paris en date du 16 juillet.

Face aux nombreuses questions qui se posent (accord entre la société Helzéar, la « fondation » Maya Picasso, la mairie de Paris et le musée national Picasso, absence de production de nouveaux plans relatifs au nouveau projet architectural tenant compte de l’ « évolution » de la situation, cahier des charges non défini, impossibilité de communiquer avec la mairie de Paris…), le CNEA, soutenu par le Comité de défense, ne pouvant prendre le risque de voir les deux étages classés en mai 2014 tomber dans le giron hôtelier, a été contraint de déposer un recours devant le tribunal administratif.

Toutefois, au moment où le patrimoine fait l’objet d’une vaste campagne de communication organisée par le gouvernement, le CNEA, et plus largement ceux qui demandent que ce dossier soit enfin « traité prioritairement », pour reprendre les termes du Président de la République dans sa lettre adressée……le 15 avril 2013 à Lucien Clergue, à l’époque Président de notre Comité de soutien, restent ouverts à toute proposition de nature à faire avancer ce projet qui témoignerait de la volonté des pouvoirs publics d’agir concrètement dans les domaines du patrimoine et de l’éducation. Un représentant de la Ville a récemment déclaré : « d’autres améliorations et clarifications peuvent être apportées. » Chiche ! Nous sommes prêts, quant à nous, à rencontrer la maire de Paris dans les meilleurs délais. Il est temps de passer des paroles aux actes.

Qu’il nous soit permis de remercier les milliers de personnes, parmi lesquelles de très nombreuses personnalités, mais aussi les élus de tous horizons (cf. le vœu unanime exprimé par le Conseil de Paris), de leur confiance et de leur solidarité sans lesquelles nous n’aurions pu agir. A cet effet, saluons notamment l’action du maire du VIème arrondissement qui s’est largement investi pour tenter de trouver un accord entre les différents protagonistes. Nous exprimons aussi notre gratitude à Maître Marc Bellanger et à ses collaborateurs (Granrut Avocats), qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour conseiller et soutenir le CNEA, malgré les difficultés matérielles rencontrées par l’association depuis son expulsion par le président de la chambre des huissiers de justice de Paris, et au Groupe IGS, nouveau siège du CNEA.

 * Suggestion: le Président de la République pourrait peut-être être questionné sur l’évolution du dossier, à l’occasion de l’inauguration de la « grande rétrospective » consacrée au peintre andalou début octobre au Grand Palais. Une annonce de sa part serait la bienvenue. Ce n’est qu’une simple suggestion…

Contact presse : c.n.e.a@wanadoo.fr / comitededefensegrandsaugustins@gmail.com

Tél : 01 80 97 55 03

Site : https://lecnea.wordpress.com/

Ce site présente entre autres pièces la liste des signataires de la lettre adressée au Premier ministre et à la maire de Paris, mais aussi un grand nombre de reportages et témoignages. Les rubriques « actualité » et « communiqués de presse » font l’objet d’une mise à jour régulière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s