Communiqué de presse du 3 décembre 2014

Marie-Christine Barrault succède à Lucien Clergue à la tête du Comité de défense des Grands-Augustins

Lucien Clergue, l’un des derniers grands témoins de l’œuvre de Jean-Louis Barrault et de Pablo Picasso, a été la figure de proue pour la sauvegarde du Grenier des Grands-Augustins. En apprenant la menace de destruction du lieu, il avait pris la tête d’un Comité de soutien, composé notamment de membres parmi les plus actifs du CNEA (Comité National pour l’Education Artistique), et lui avait donné mission d’informer les élus et l’opinion publique de l’évolution de la situation. Il avait, en particulier, adressé une lettre au Président de la République le 26 mars 2013. Dans sa réponse, le chef de l’Etat avait clairement exprimé le souhait que « ce dossier soit traité prioritairement ». Dans le droit fil de cette position officielle, la ministre de la Culture avait fait part de sa satisfaction après le vote unanime en faveur de la protection au titre des monuments historiques des ateliers des Grands-Augustins par la Commission régionale du patrimoine et des sites d’Île-de-France (CRPS), réunie le 13 mai 2014(*). Elle avait aussi rappelé qu’ « elle avait demandé aux représentants de son ministère, au sein de cette commission, de voter en faveur de la protection, eu égard à la valeur historique de ce lieu indissociable de la mémoire de Pablo Picasso ». L’avis de la commission avait fait l’objet d’un décret du Préfet de région, M. Jean Daubigny, qui présidait ladite commission. Ce décret avait été notifié à la Ville de Paris le 28 juillet, ainsi qu’à la CHJP (Chambre des huissiers de justice de Paris), auto-proclamée « propriétaire de l’immeuble ». Le Comité de soutien avait alors joué un rôle essentiel, réunissant en quelques jours plusieurs milliers de signataires d’une lettre ouverte à Mme Hidalgo et à M.Valls(**). La maire de Paris nous avait répondu en ces termes le 6 mai 2014: « J’ai interpellé le Premier ministre afin qu’il porte une attention particulière à ce dossier. Vous trouverez ci-joint copie du courrier que je lui ai adressé, réaffirmant l’attachement de la Ville de Paris au Grenier des Grands-Augustins. »

Or Le Journal des Arts du 28 novembre dernier révèle qu’un « permis de construire n’en a pas moins été déposé le 5 août 2014 par la société d’hôtellerie de luxe Helzear – qui aurait contracté un bail immobilier auprès du propriétaire des lieux – visant à la réhabilitation de l’immeuble en résidence hôtelière de 25 chambres », permis au sujet duquel le maire du VIème arrondissement a rendu un avis « très défavorable »(***). Dans ce même article, Mme Véronique Chatenay-Dolto, directrice régionale des affaires culturelles d’Île-de-France, représentant le ministère de la Culture lors de la réunion de la CRPS le 13 mai, semble néanmoins revenir sur la décision de la Commission…et sur son propre vote, dans les termes suivants : « Nous avons demandé un complément d’informations pour vérifier que les éléments spécifiques à la protection Monument historique, à savoir les volumes des pièces et l’esprit des lieux, sont respectés […] Il n’est pas évident de faire de cet endroit un lieu de mémoire, car il ne s’agit pas d’un lieu précis de matérialisation de l’artiste. Hormis les volumes, il ne reste plus rien du souvenir de Picasso. » Enfin, Le Journal des Arts délivre cette information : « L’offre de louer le lieu pour en faire une fondation, émanant de Mme Maya Widmaier-Picasso, n’a pas été retenue par le propriétaire…»

Le Comité de soutien s’est donc, par la force des événements, transformé en Comité de défense. Il a désormais vocation à protéger la dimension patrimoniale et artistique des ateliers des Grands-Augustins de la spéculation aveugle, sourde et amnésique, mais aussi à constituer une force de proposition.

Lucien Clergue nous a quittés le 15 novembre, au moment où ce Comité de défense se substituait au Comité de soutien. Marie-Christine Barrault a accepté de lui succéder dans ce combat.

En pièces jointes :

*décision de la CRPS   **lettre ouverte et liste des signataires   ***vœu présenté par M. Jean-Pierre Lecoq, maire du VIème arrondissement, le 2 décembre 2014

Contact presse : comitededefensegrandsaugustins@gmail.com

Lettre ouverte & Liste signataires

Voeu maire du VIème

 

 

 

 

Publicités